Conformité RGPD et baisse du trafic sur Google Analytics

Vous l'avez peut-être constaté sur Google Analytics ou d'autres outils de suivi et d'analyse d'audience, depuis la mise en conformité RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) de votre site internet ou de votre boutique en ligne, le trafic sur vos pages a sûrement baissé significativement. Mais pas de panique, cela ne signifie pas forcément que moins de visiteurs accèdent à votre site web ! Nous vous expliquons en détail les raisons de ce déclin.

Pourquoi une baisse de trafic après la mise en conformité RGPD

Rappel sur la mise en conformité RGPD

Le règlement général sur la protection des données mis en place en 2018 est une mesure européenne relative à la protection des données à caractère personnel

Toutes les organisations, de la TPE aux plus grands groupes sont soumis à cette réglementation dès lors qu'elles traitent ou collecte des données personnelles (adresse, numéro de téléphone, nom, prénom...), c’est-à-dire des informations permettant d'identifier un individu.

Elles ont par conséquent l'obligation de garantir la protection de ces données, fautes de quoi elles s'exposent à de lourdes sanctions, notamment des amendes dont le montant extrêmement élevé vise à dissuader ceux qui se risqueraient à s'affranchir de cette réglementation.

La réglementation sur les cookies et autres fichiers traceurs

Édité par la CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés) en octobre 2020, de nouvelles mesures visant à clarifier les règles du consentement des internautes à l'utilisation de fichiers traceurs sont apparus.

Après un délai de 6 mois accordés pour la mise en conformité des sites internet, le recueil du consentement est obligatoire depuis le 01 avril 2021

Ce recueil du consentement, tous les internautes le connaissent désormais. Il s'agit en général d'un bandeau d'information situé en bas de page, qui explique aux visiteurs que le site utilise des fichiers traceurs (également nommés cookies), qui s'installent sur le navigateur et permet de récolter des statistiques de navigation (nombre de pages vues, durée de la session sur le site, informations géographiques...), mais sont aussi utilisés à des fins de ciblage publicitaire personnalisé.

Experts en Communication d'une Agence Web
Le bandeau d'information et de recueil de consentement à l'utilisation des cookies de Multimed Solutions

Vous constaterez que ce bandeau contient différents éléments qui permettent de recueillir le consentement des internautes, à savoir un bouton "Accepter", "Refuser" et "Paramètres. Il contient également un lien qui permet de rediriger les utilisateurs vers la page de politique de confidentialité qui explique en détail l'utilisation qui est faite des informations potentiellement recueillies (utilité, durée de conservation, identité du responsable des données...).

Une fois que l'utilisateur à notifier son accord ou son refus, il doit être en mesure de revenir sur sa décision à tout moment de sa navigation sur le site internet.

Par ailleurs, les cookies et autres fichiers traceurs doivent être désactivé par défaut lors de l'arrivée du visiteur sur vos pages web. En effet, le simple fait de continuer la visite sans avoir donné son accord à l'utilisation des cookies ne constitue pas un consentement explicite.

Experts en Communication d'une Agence Web
Icône de réglage des cookies sur le site Multimed Solutions

Un doute sur la mise en conformité de votre site internet ?

Faites appel à notre agence

Cliquez-ici

Comment expliquer cette baisse de trafic ?

De très nombreux site internet ont constatés une baisse significative de leurs statistiques web suite à leur mise en conformité RGPD. 

En effet, il n'est pas rare de constater dans Google Analytics une baisse de 20 à 50 % de l'audience globale sur les pages des sites internet.

Cela s'explique par le fait que l'adresse IP des internautes est considéré comme une donnée personnelle dans les textes du règlement générale sur la protection des données.

Si l'utilisateur a refusé l'utilisation des cookies ou continue sa navigation sans les accepter, les statistiques de sa visite ne sont pas comptabilisées

Vous l'aurez compris, il ne s'agit pas forcément d'une baisse réelle du nombre de visiteurs sur votre site web, mais plutôt d'un écart de mesure des statistiques.

Rassurez-vous, votre référencement payant (issu de la publicité Google Ads par exemple) et naturel ne sont pas non plus impacté. Autrement dit, vous ne perdez pas de places dans les résultats des pages des moteurs de recherche.

Reste que cela impacte la façon de réaliser vos reportings et de suivre l'activité de votre site internet, notamment pour la mesure de vos taux de conversion et les optimisations automatiques de Google Ads.

Comment s'adapter à ces nouvelles règles pour continuer de suivre le trafic ?

La première solution, radicale, nous vous l'accordons, est de simplement renoncer complétement ou partiellement à Google Analytics pour suivre les données issus de votre site internet professionnel.

En substitut, il est possible d'utiliser des outils d'analyse hébergés sur votre serveur comme le logiciel libre Matomo, qui bien que moins abouti que Google Analytics et non compatible avec l'écosystème Google (Google Ads, Goole Search Console...) constitue une alternative éthique puisqu'il n'utilise les données recueillies qu'à des fins d'analyse statistique.

Il sera cependant nécessaire de croiser les données afin de continuer à suivre les indicateurs clés de performance qui vous sont utiles, notamment pour suivre les résultats de vos publicités en ligne.

L'analyse des cohortes ? Quésaco ?

Afin de pallier cette nouvelle réglementation et de proposer une alternative aux cookies tiers, le géant Google a lancé un projet nommé "The Privacy Sandbox" qui vise à proposer une nouvelle manière d'analyser le parcours des internautes lors de leurs visites sur les sites internet à la suite d'un clic sur une publicité.

Des tests de cette nouvelle solution qui analyse les données collectées par groupes d'individus appelés "cohortes" (et non plus individuellement), sont actuellement en cours aux État-Unis, au Canada et en Australie.

Bien que de nombreux navigateurs n’ont pas soutenus l’initiative et que cet outil sera sûrement disponible uniquement avec Google Chrome (près de 60 % des parts de marchés), il est fort à parier que ce nouveau type d'analyse sera présent dans quelque temps dans la nouvelle version de Google Analytics. Affaire à suivre...

Et si la meilleure solution était de respecter les choix des internautes ?

Rappelons-le, cette réglementation vise à protéger les données personnelles des internautes en leurs demandant explicitement leur accord à l'utilisation de leurs données.

Si vos visiteurs refusent l'utilisation des cookies, il s'agit de leur droit et il est normal de le respecter

Pour autant, de nombreuses visites ne sont pas comptabilisées, car le visiteur n'a tout simplement pas renseigner son accord et continue sa visite normalement. Il est donc nécessaire de faire en sorte que le bandeau d'information des cookies soit bien visible et explicite.

Pour le moment, il n'existe pas de solution miracle pour continuer à suivre les statistiques de votre site internet sans le consentement des internautes et c'est bien là le but de la réglementation de la CNIL. Mais rassurez vous, le trafic visible n'est amputé que des visiteurs qui ne donne pas leur consentement ou qui refuse explicitement l'utilisation des cookies. Dites vous que le trafic réel de votre site internet est plus élevé que ce que révéle Google Analytics !

 

 

 

A propos de l'auteur

Gaëtan est chargé de communication et de marketing digital au sein de l'agence Multimed Solutions. Diplômé d'une Licence Métiers de la Communication réalisée en alternance, son expérience de webmarketer lui permet d'aborder les thématiques de la communication d'entreprise avec un regard nouveau, celui des Millenials. Il s'attache à apporter une précision rédactionnelle et une rigueur factuelle au cœur de ses rédactions.