Guide ultime du SEO : tout ce qu’une PME doit savoir

Le référencement naturel, c'est un peu comme votre commercial en ligne. Il vous ramène des contacts. Mais le référencement, c'est un investissement sur le long terme : il faut compter entre 4 et 6 mois pour voir les premiers résultats de vos actions. Avec le SEO, pas de résultats rapides, ni aucune technique magique.

Tout ce que vous devez savoir sur le référencement à Toulouse

Quand est-il utile d'investir (du temps et/ou de l'argent) dans le SEO ?

Il n'est jamais trop tôt ou trop tard pour investir dans le référencement naturel en optimisant votre site, en travaillant votre maillage interne ou en rédigeant des articles de blog par exemple.

Plus vous réalisez d'actions pour améliorer votre référencement naturel, plus vous aurez de chance de remonter dans les résultats de Google.

Il y a deux types d'actions à mener pour votre référencement web : l'optimisation de votre site ou seo on page et l'optimisation off site qui vise surtout à obtenir des backlinks. Retrouvez tous les détails de ces différentes techniques dans notre guide SEO.

Les bases du SEO pour les PME

Règle n°1 : connaître les règles du jeu et les respecter

Maîtriser le SEO n'est rien d'autre finalement que connaître et respecter les critères utilisés par Google pour classer les sites dans les SERP. Et heureusement pour vous, la firme dévoile publiquement une partie de ces critères régulièrement.

Pour montrer à Google que vous respectez ses règles, rien de plus simple : connectez votre site aux services que propose la firme (Analytics, Google Search Console, My Business...)

Guide ultime du SEO pour PME

Règle n°2 : proposer un site mobile

Avec la part croissante de la navigation sur mobile pour les utilisateurs, Google a depuis longtemps sauté le pas du mobile first. Si votre site n'est pas adapté pour un téléphone portable en priorité, il sera inexistant en SEO. Un site responsive est souvent une bonne solution.

Règle n°3 : passer au HTTPS

Acheter un certificat SSL est aujourd'hui une obligation. De plus en plus de navigateurs bloquent purement et simplement les site en HTTP en mentionnant à l'utilisateur qu'ils ne sont pas sûrs.

Règle n°4 : surveiller la vitesse de chargement de vos pages

Toujours dans la logique du mobile first, et un peu pour soulager ses serveurs, Google donne une place de plus en plus importante à la vitesse de chargement des pages web. Et vous pouvez y faire quelque chose en optimisant (compressant) les images de votre site (il existe de nombreux outils en ligne pour cela comme Squoosh proposé par Google lui-même). Vous devez également proposer un code propre et utiliser un serveur performant.

Règle n°5 : soigner ses metas et ses hx

Personnalisez vos balises title et meta description, votre URL mais aussi vos hx en fonction du thème de votre page et de votre recherche de mots clés à cibler.

Ne vous répétez pas entre le title et le h1 même si vous devez rester proche. Sachez que l'ordre des mots dans votre title est important. Privilégiez les tirets pour séparer vos mots clés.

Il n'est pas prouvé que la meta description rentre en compte dans la classification de Google mais elle s'affiche sous votre title et votre URL dans les résultats des moteurs de recherche, elle aura donc un rôle à jouer dans votre taux de clics.

Il a été prouvé par de nombreux référenceurs que la balise meta keywords n'a plus aucun impact sur le SEO, inutile donc de vous embêter à la remplir.

Règle n°6 : proposer du contenu optimisé pour les robots de Google

Un bon contenu comporte au minimum 300 mots, si vous pouvez vous rapprocher des 1000 mots c'est encore mieux ! Mais attention, vous devez proposer du contenu de qualité en abordant le plus de sujets en rapport avec la thématique de votre page. Pas besoin de bourrer votre contenu de mots clés, cette technique est depuis longtemps pénalisée par Google. Privilégiez donc plutôt les synonymes et la sémantique.

Si vous vous demandez ce qu'est un bon contenu, il s'agit d'un contenu que vous aimeriez lire vous-même, pour que les gens prennent le temps de le lire. Google le verra (via Analytics et le temps passer sur votre page notamment) et vous en récompensera.

Règle n°7 : penser à la ligne de flottaison

La ligne de flottaison, c'est le contenu qui s'affiche sur votre écran sans que vous ayez besoin de scroller. Et si c'est un peu moins vrai avec les téléphones, un internaute scrolle très peu. Google le sait et en a fait un de ses critères d'évaluation.

Vous devez donc placer le maximum de contenu important au-dessus de cette ligne et surtout le contenu le plus important (h1, h2, image, bouton d'appel à l'action...). C'est moins joli, effectivement mais ça marche. C'est d'ailleurs ce qui rend beaucoup de thème WordPress inadaptés pour le SEO.

Règle n°8 : penser au référencement local

Toujours créer un compte Google My Business pour votre entreprise pour apparaître sur des recherches géolocalisées dans votre secteur d'activité.

Inciter vos clients satisfaits à poster des avis sur votre business pour obtenir une meilleure visibilité.

Règle n°9 : attention au duplicate contenu

Le duplicate contenu concerne le contenu copier/coller d'un autre site mais également des éléments de votre site.

Vous devez créer du contenu unique pour votre entreprise, sans le récupérer chez vos concurrents ou vos fournisseurs. Sachez que Google date le contenu qu'il indexe, il identifiera forcément votre site comme le copieur puisque le contenu sera le plus récent et VOUS serez donc pénalisé.

C'est également valable à l'intérieur de votre propre site où chaque page doit être différente (title, meta description, hx, contenu). 

Guide ultime du SEO technique

Guide SEO Technique

Noms de domaine et redirection 301

Si vous avez réservé plusieurs noms de domaine pour votre site (et nous vous le conseillons fortement pour vous protéger de la concurrence), choisissez votre nom de domaine principal et redirigez les autres vers ce dernier en utilisant une redirection 301.

Site map

Nous vous recommandons de soumettre votre site map sur Search Console et d'effectuer des scans réguliers.

Profondeur des pages 

Évitez d'avoir des pages à plus de 3 clics de votre page d'accueil, surtout pour les pages les plus importantes de votre site (celles qui parle de votre cœur de métier).

Page 404

La page 404 est la page qui s'affiche lorsqu'un internaute utilise une URL qui n'existe pas (ou plus) sur votre site Internet. Il est important de la personnaliser (lien vers les principales catégories par exemple) pour lui permettre de retrouver son chemin et de ne pas quitter votre site sans effectuer aucune action.

Rapidité de chargement

Vous pouvez tester la rapidité de chargement de votre site grâce à un tas d'outils dont cet outil d'analyse de Google. Pensez à vérifier en premier lieu la version mobile du site.

Pour cela, l'optimisation des images joue un rôle important. L'utilisation limité des codes Javascript, surtout s'il charge des scripts externes, est un autre point capital.

Les microdonnées

Les microdonnées que vous trouverez notamment sur https://schema.org/. Ces données permettent à Google d'identifier plus d'éléments sur votre entreprise et d'afficher des rich snippets dans les SERP.

Autres optimisations techniques

Indiquez la/les langue(s) de votre site à l'aide de la balise hreflang.

Pensez à ajouter vos liens vers vos réseaux sociaux sur votre site, par exemple dans votre pied de page : Facebook, YouTube, Twitter, Instagram, LinkedIn… Ils donnent une preuve sociale aux yeux de Google.

Dans notre guide ultime du SEO pour les PME, nous vous avons proposé de très nombreuses optimisations à mettre en place pour gagner des positions dans les résultats de recherche. Certaines ne sont pas à la portée de tout le monde, mais si vous avez la main sur le contenu de votre site grâce à un CMS, vous pouvez en réaliser vous-mêmes une bonne partie. Il ne vous restera ensuite qu'à travailler vos liens externes en tentant d'obtenir des backlinks de qualité.

A propos de l'auteur

Ghislaine

De formation marketing, je me suis rapidement passionnée pour le web marketing et la génération de trafic. Certifiée Google AdWords.